Le Numbers Game. Un jeu de rôle sur le Brexit en 1ère section internationale

Le Brexit aura au moins un aspect positif : celui d’avoir inspiré cette belle activité à notre collègue Emmanuelle Gilles, professeure en section internationale au lycée Salvador Allende d’Hérouville Saint Clair dans l’agglomération caennaise. Le principe est simple : les élèves constituent la chambre des communes. Qui des Aye ou des No l’emporteront sur le projet d’accord avec l’UE présenté par Bojo ?

Entre jeu de rôle et activité théâtrale, le Numbers Game permet  aux élèves de travailler leur anglais (ils jouent dans la langue d’Elton John), d’approfondir leur connaissance du système parlementaire britannique tout en collant à l’actualité, le débat en classe prenant place la veille de la session extraordinaire du Parlement consacré au Brexit. Difficile de faire plus complet.

Et l’avantage avec ce Brexit à rallonge c’est qu’il y aura moyen de faire encore (au moins) une séance de jeu lors du prochain épisode !

Présentation du jeu par son auteure

« Voici les étapes du jeu Numbers Game :

  • 1ère séance : Retour sur le Brexit (étapes, nouvel accord de Boris Johnson, Irlande du Nord) + fonctionnement de la Chambre des communes avec le rôle éminent du Speaker
  • 2ème séance : Vendredi 18 octobre 2019, veille de la session exceptionnelle au Parlement britannique : 2h avec les élèves :
    • Ils devaient comparer les unes de journaux britanniques et françaises pour percevoir l’effervescence outre-manche
    • Choix d’une source d’information britannique ou française : comprendre les enjeux et obstacles du nouvel accord, comprendre les positions de Johnson, de l’UE et des partis d’opposition (principalement le DUP et le Labour). Groupes de discussion à 3 sur le modèle du « toi, t’as compris quoi ? »

Démarrage du jeu proprement dit :

    • Election du Speaker (comme cela se fait au Parlement britannique) : 2 candidats, justification de leur candidature, vote des élèves à main levée.
    • Les élèves se situent dans un parti (proportionnalité du nombre d’élèves par rapport aux nombres de députés dans la chambre des communes, pas de majorité écrasante des conservateurs)
    • Explication des règles du « Numbers game »
    • Mise en place pour reproduire le Parlement et lancement du jeu (division des Aye, division des No, place du Speaker)

Explication des règles :

  • Débat dans la chambre des communes pour voter le Deal de Johnson ou pas.
  • Possibilité de proposer des amendements
  • Possibilité pour les députés de changer de camps en pleine séance (surtout ne pas oublier de faire un coup d’éclat quand on change de camp !)
  • Le speaker choisit quand il veut faire voter une amendement, décide du tour de parole, quand faire une pause pour lancer des négociations secrètes, choisit le moment du vote final.
  • Les députés ont la possibilité d’influencer le speaker pour avoir le plus souvent la parole, pour faire passer leur amendement, pour le moment du vote final. Pour cela, chaque camp a un certain nombre de bonbons dans des cups en carton (pour ne pas voir le nombre de bonbons) et en donne au speaker pour gagner sa faveur.
  • Les députés d’un camp peuvent aussi donner des bonbons à un député adverse pour qu’il change de camp (lui proposer un poste ministériel ou un poste important dans un parti, lui proposer une circonscription où il sera sûr de gagner les prochaines élections…)

Le vote en classe a été très serré, c’est le camp de Johnson qui l’a emporté à une voix près. L’opposition était plus éparpillée avec des intérêts divergents, plus difficile à souder en dehors du rejet de l’accord de Johnson

Mais depuis, je n’avais pas anticipé le énième rebondissement du Brexit outre-Manche…

Cela vaudrait bien de reprendre la discussion à la prochaine séance ! »

Emmanuelle Gilles, lycée Salvador Allende, 14 Hérouville St Clair

Contacts : [email protected]

Laisser un commentaire