L’abbé Nollet a disparu ! Travailler le numérique et l’oral au travers d’un jeu d’enquête

Source : Wikipedia.fr

Décidément cet été est riche en nouvelles productions, émanant qui plus est de collègues qui démarrent à peine dans le métier. Après Gwenaëlle Deborde et son chantier du Titanic, c’est Marie-Isabelle Riva, de l’académie d’Aix-Marseille qui a produit durant son année de stage cette « disparition party », l’abbé Nollet à disparu. Elle a même fait de la question du jeu pédagogique le sujet de son mémoire.

Le mieux est sans doute de la laisser présenter elle-même son jeu, en la remerciant au passage de son aimable appréciation sur le réseau Ludus ! 🙂

[…] J’ai essayé de réaliser deux jeux après être tombée sur la pépite qu’est le site Réseau Ludus. Je me suis inspirée de plusieurs jeux que j’ai pu trouver dans la mine d’or qu’est le Réseau Ludus. Je me permets de vous en envoyer un, même s’il […] a été réalisé pour l’ancien programme de seconde sur le thème « nouvel essor d’un esprit scientifique » à propos de la diffusion des sciences et des techniques au XVIIIe siècle.

Il s’agit d’une « disparition party » dans la même veine que la « murder party ». Le nom du jeu est « l’abbé Nollet a disparu ».

Effectivement, l’abbé Nollet a disparu au château de Versailles juste avant de réaliser son expérience dans la galerie des Glaces. Tous les élèves disposent d’un plan du château de Versailles avec une précision sur les pièces qui existaient effectivement en 1746. Les élèves sont en groupe et jouent un des rôles suivants : Buffon, D’Alembert, Réaumur, Jallabert, Musschenbroek, Du Châtelet, Voltaire + une équipe de coordination. L’équipe de coordination est en charge de l’écriture du scénario, du choix du coupable qui sera dans la confidence, des indices et des mobiles ( en coordination avec les autres groupes).

Dans un premier temps, il s’agit de compléter la fiche de la personne disparue (l’Abbé Nollet) puis, dans un second temps, d’établir le scénario et les fiches personnages ( en salle informatique ) .

Les élèves passent ensuite à l’oral, sont interrogés par l’équipe de coordination (qui jouent le rôle du Roi). Les élèves n’ont alors qu’à essayer de deviner qui est le coupable ! Un vote est effectué à la fin ! Cela permet ainsi de montrer que l’Abbé Nollet a été réellement en contact avec d’autres scientifiques de son époque, mais aussi des élites sociales, et cela de partout en Europe ! Les moyens de diffusion sont vus à la fois par les différents de lieux de science (académies, salons…), par des écrits…

Le retour est effectué à la fin et les élèves doivent remplir une carte mentale à partir du jeu.

Le jeu a bien marché avec mes deux classes de seconde ! […] Cela a permis de faire travailler l’oral et de pratiquer les TICE.[…] »

Marie-Isabelle Riva

Les éléments du jeu :

Fiche de jeu

Eléments du jeu

Contacts : [email protected]

Laisser un commentaire