Littoral : gérer les espaces terrestres en 2nde

Titre du jeu Littoral
Auteur [email protected] -caen.fr
Niveau de classe concerné 2nde (mais possibilité d’adaptation à de nombreux autres niveaux et thèmes)
Description rapide du jeu Jeu de plateau coopératif et d’opposition, jeu de rôle et jeu de négociation. Le modèle d’inspiration est Bénidorm d’Yvan Hochet.
Insertion dans le programme Ce jeu s’intègre à la séquence sur la gestion des espaces terrestres, notamment le chapitre sur les littoraux, espaces convoités. Il permet de travailler la question des enjeux des littoraux et le jeu des acteurs. Il permet également d’aborder les questions de négociation et de compromis. Je l’ai dans cette optique exploité en synergie avec le jeu Des territoires une voie sur la construction de la LGV sud-ouest qui permet lui aussi de travailler ces notions.
Durée Une heure environ (mais deux seraient les bienvenues)
Mode d’organisation (individuel, par équipe…) et nombre maximum et minimum de joueurs Les élèves sont répartis en groupes de taille variable selon le nombre d’élèves de la classe. Chaque groupe joue un acteur différent du territoire.Il faut au moins 16 joueurs (ou alors diminuer le nombre des acteurs) et une trentaine est un maximum.
Matériel
  • 1 plateau de jeu vidéoprojetable + chaque équipe dispose d’un tirage papier du plateau pour pouvoir prévoir ses actions. Plateau_jeu
  • 1 dé
  • une fiche de rôle par groupe :  fiches acteurs
  • Un petit aide-mémoire rappelant aux élèves le déroulement d’un tour de jeu.
Déroulement Chaque acteur du territoire a une mission à réaliser : protéger un type de zone, étendre son emprise… Certains rôles sont moins faciles à appréhender comme le préfet qui doit favoriser l’activité économique mais défendre le patrimoine… Ces imprécisions sont destinées à obliger les élèves à réfléchir et à discuter entre eux. Les groupes commencent par accumuler des points afin de pouvoir agir sur les zones. Mais pour être efficaces ils doivent négocier pour trouver des alliances avec d’autres acteurs du territoire, ce qui n’est pas facile pour tous les groupes. En ce sens ce jeu relève autant de l’éducation à la citoyenneté que de la seule géographie.
Déroulement d’un tour :

1) les groupes tirent le dé et calculent leurs points

2) phase de négociation entre les groupes pour mettre (ou pas) les points en commun.

3) Phase d’action : les groupes annoncent quelle action ils mènent (protection d’une zone, extension de leur zone…), et avec qui.

Les points sont déduits de leur capital (une feuille de calcul est projetée au tableau à cet effet) [Coût d’une zone : 50 points. Mais il est possible d’adapter ce chiffre à ses propres objectifs]

– Coefficient multiplicateur : lorsqu’une zone touristique, portuaire ou autoroutière est construite à côté d’une zone de même nature, elle coûte deux fois moins cher. 

– Cas particulier : les Zadistes. Leur but n’est pas de développer des zones mais d’empêcher certaines types de construction en occupant le terrain. 

4) A la fin du jeu une phase d’exploitation pédagogique permet d’identifier les principaux acteurs et les enjeux majeurs des littoraux. une étude de cas suivie d’une mise en perspective complète l’étude.

Ce type de jeu introduit une vraie dynamique en classe et favorise la compréhension du jeu des acteurs et des enjeux de la gestion des littoraux mais à 35 élèves, on atteint les limites de ce qu’il est humainement possible de gérer … Ou alors c’est moi qui vieillis 🙂

elevesDes élèves en pleine phase de négociation…

 

1 thought on “Littoral : gérer les espaces terrestres en 2nde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *