J’adapte un jeu du commerce pour en faire un serious game papier-crayon en moins de 5 minutes (bon, d’accord, 10)

Soit un petit jeu qu’on regrette de ne pas avoir inventé nous même : Time Line, créé par Frédéric Henry, illustré par Nicolas Fructus et publié par les éditions Asmodée.

Le principe est ultra simple et donc ultra ludique : chaque joueur a en main un certain nombre de cartes représentant des événements (la chute du mur de Berlin ou l’abolition de l’esclavage par exemple, mais il y a aussi beaucoup plus compliqué comme l’invention du timbre poste ou la découverte de l’échalote par les Européens). La date de l’événement se trouve évidemment sur la partie non visible par le joueur de sa carte. Le but est de se débarrasser de ses cartes en les posant dans le bon intervalle chronologique par rapport aux cartes posés par les autres joueurs. Par exemple si je pose ma carte débarquement de Normandie entre la carte « libération de Paris » et la carte » traité de Versailles », j’ai gagné et je peux continuer à poser des cartes. Sinon j’arrête et le joueur suivant prend la main. Simplissime non ?

C’est un jeu agréable qui trouve toute sa place dans la grande famille des jeux dits « d’apéro », ces jeux faciles à expliquer, rapides à jouer et qui détendent très rapidement l’atmosphère, surtout s’ils sont accompagné de cahouètes et d’un bon rosé.

Du coup, on voit bien l’adaptation possible : réaliser des cartes portant sur les grands repères des programmes du collège et proposer aux élèves quelques parties endiablées. Mieux, faire créer les cartes par les élèves de manière collaborative, chaque élève ou chaque équipe étant chargée d’une partie des cartes. Chacune de ces cartes porte bien sûr le repère et une illustration (si possible) mais aussi une petite notice explicative ce qui permet de lui donner un minimum de sens.

Ce jeu, joué ou fabriqué, est un excellent exercice de révision des grands repères historiques des programmes du collège. Avec un minimum de travail et un investissement matériel des plus réduits on se retrouve avec un excellent serious game artisanal qui fonctionne même en cas de panne de courant. Etonnant non ?

Ah au fait, et l’échalote ? Vous séchez ? Eh bien les Européens ont découvert l’échalote en 1099 durant les croisades (complément wikipedia)

2 thoughts on “J’adapte un jeu du commerce pour en faire un serious game papier-crayon en moins de 5 minutes (bon, d’accord, 10)

  1. Bonjour,

    j’ai fabriqué un tel jeu pour les repères d’histoire du brevet il y a quelques mois. ça m’a pris beaucoup plus que 5 minutes ! Il s’appelle Yatroddate et il y a en option des ficelles de couleurs différentes (lacets au départ) pour les différentes périodes. Si vous le souhaitez je vous l’envoie pour le partager et le mettre en ligne d’ici fin aout début septembre ? je ne l’ai pas sur cet ordi.
    En tout cas merci beaucoup pour ce blog, toutes ces idées et ces jeux offerts qui font le plaisir de mes élèves et de leur prof !

    Thibaut G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *