Jeu de rôle et éducation

C’est peu dire que le jeu de rôle n’a pas toujours bonne presse dans le grand public et dans certains médias (ceci expliquant peut être cela ?). Raison de plus pour aller y voir de plus près. Le jeu de rôle peut-il être utilisé en situation éducative ? le réseau Ludus en a déjà donné plusieurs exemples (voir en particulier sur ce blog, la présentation de Mystère au monastère, ou sur le site du réseau Ludus, celle de « J’ai vécu la révolution et l’empire »). Pour aller plus loin, on pourra consulter le mémoire déjà un peu ancien (1998) mais toujours intéressant de Roland Butor décrivant une expérience d’utilisation du jeu de rôle en EREA à Berk sur Mer.
On complètera utilement cette lecture en parcourant le site « Le jeu de rôle citoyen » créé pour soutenir les initiatives d’utilisation du jeu de rôle « …auprès de populations qui ont besoin de disposer d’une activité attrayante, conviviale, stimulante, structurée mais non compétitive et pas trop complexe. »
Sont ainsi présentées de nombreuses initiatives intéressantes d’utilisation du jeu de rôle auprès d’enfants malades ou de personnes malvoyantes (entre autres). La simulation globale (dont j’aurais l’occasion de vous reparler bientôt) n’est pas oubliée et, cerise sur le gâteau, un système de jeu simplifié destiné à l’initiation de personnes ne pouvant ou ne souhaitant pas entrer dans des systèmes plus élaborés est proposé sur le site. Une lecture intéressante pour l’enseignant qui souhaite en savoir un peu plus sur le JdR.

Image : une partie de Donjons et Dragons (source : http://upload.wikimedia.org/)

3 thoughts on “Jeu de rôle et éducation

  1. J’ai utilisé pour la première fois cette année « J’ai vécu la révolution et l’Empire ». Je l’adapte et prépare une version plus personnelle pour l’année prochaine. Le bilan est extrêmement positif… Je compte bien renouveler l’expérience du JDR en histoire mais aussi en géographie (où je prépare des voyages virtuels qui mêlent Google Earth et JDR…) En tous cas, les élèves sont ravis et j’attends avec impatience le retour des parents lors des fameuses rencontre parents/profs… Le discours risque d’être un peu affolé avec de « telles méthodes »… 🙂

  2. Le bilan que vous faites était le nôtre. On peut même y ajouter le plaisir que le prof prend à corriger les dossiers qui sont chacun des mini-romans.
    Quant aux réactions des parents, je n’en ai jamais eu de négatives, quel que soit le jeu. Au contraire, beaucoup regrettaient de n’avoir pu apprendre l’HG ainsi… Alors tenez-nous au courant !

Laisser un commentaire