EMC : et maintenant que vais-je faire ?

L’Enseignement Moral et Civique, c’est la grande nouveauté de cette rentrée 2015. Dans cet article, des pistes pour faire vivre les programmes, des activités pensées pour le collège, une grille d’évaluation par compétences et des liens pour aller plus loin.

Au cœur du parcours citoyen qui entre en application cette année, l’Enseignement Moral et civique (EMC) va contribuer à transmettre les valeurs de la république de l’école élémentaire au lycée. Un timing serré, des cours à repenser sur tous les niveaux à la fois, on peut dire que l’introduction de l’EMC met les enseignants au pied du mur. Alors que le découpage des cycles d’enseignement favorise une salutaire concertation entre le primaire et le secondaire, il a fallu penser cet enseignement pendant l’été sans avoir la possibilité de réunir un conseil école-collège en cycle 3. Bien sûr, professeurs des écoles et enseignants de collège devraient se retrouver rapidement autour d’une table pour organiser l’EMC sur ce cycle. S’imprégner des programmes et travailler autrement demande du temps mais les échéances présidentielles de 2017 se profilent déjà à l’horizon. Dans un article de juin 2015,  le Café pédagogique pointait du doigt un ‘acte politique’ pour expliquer cette précipitation.

« Ce passage en urgence reflète l’atmosphère qui suit les attentats de janvier. On attend de cet enseignement la transmission des valeurs de la République et une sorte de barrage contre les déviances idéologiques. Mais il tient aussi à la volonté politique d’installer le changement avant les élections de 2017. Ainsi la ministre a également décidé d’appliquer les nouveaux programmes du collège à tous les niveaux d’un seul coup à la rentrée 2016. » 

Bref, le temps du politique n’est pas celui du pédagogique. Il ne le sera peut-être jamais et mieux vaut avancer quelques pions sans attendre toutes les prescriptions d’usage et les formations prévues dans l’année. Pour positiver, cela nous le laisse le champ libre pour concevoir cet enseignement. Mes lectures estivales des programmes d’EMC m’amènent à ces remarques :

  • les programmes sont novateurs avec une mise en avant claire de la coopération, la responsabilisation et de la mise en situation des élèves en classe. Ils ne sentent ni la naphtaline ni les cours de morale de la IIIe république et permettront de faire de nos élèves des citoyens aguerris et engagés.
  • si le contenu change quelque peu par rapport à l’Éducation Civique, c’est surtout la mise en activité des élèves qui évolue : plus d’oral, d’échanges, de production, d’implication (voir l’article ‘Laissez parler les écoliers ! sur la discussion à visée philosophique et démocratique notamment). «L’enfant n’est pas un vase qu’on remplit mais une source qu’on laisse jaillir » disait Maria Montessori et l’EMC est l’occasion de laisser les élèves s’exprimer et agir tout en leur apportant les codes pour le faire.
  • ce ne sont plus des programmes tiroirs où l’on savait exactement quoi faire et quand. Apprivoiser ces textes demande du temps mais cela offre une latitude aux équipes pour définir la progressivité des apprentissages au cours des cycles.
  • on doit mêler les quatre dimensions de la culture morale et civique pour construire les séquences : choisir des thèmes au préalable (les émotions à travers l’art, le harcèlement à l’école, j’agis pour ma commune, …) permet de le faire sans trop se casser la tête.

Après avoir défini en équipe début juillet une approche commune et quelques thèmes, j’ai décidé de commencer l’année de 6ème avec l’EMC. Voici les deux séquences et la grille d’évaluation pensées pour ce début d’année : même si cela n’est pas définitivement arrêté, nous souhaitons renoncer aux notes pour l’EMC. Un projet de classe sans notes avait été pensé dans mon collège mais la perspective de la réforme du collège a conduit à ne pas surcharger la barque. La validation des compétences en EMC offrira donc l’opportunité aux élèves d’être évalué autrement.

Sur la p@sserelle, deux activités en ligne

  1. Les émotions à travers l’art : pour accéder à l’article cliquez ici

OBJECTIFS

  1. J’identifie les émotions et j’apprends à mieux les gérer
  2. Je comprends que l’art sert à exprimer des émotions
  3. Je comprends l’expression : ‘avoir conscience de’

Lorsqu’elle est passée au tableau pour commenter ‘Le cri’ de Munch, Sarah s’est montrée très expressive pour expliquer les émotions qui d’après elle se dégagent du tableau. Lors d’un intercours, Sarah a posé pour exprimer les six émotions primaires. J’en ai fait un gif animé qui servira en évaluation pour aider les élèves en difficulté  à définir ‘émotion’ et à retrouver le nom des émotions primaires. Pour retrouver le gif animé, cliquez ici.

 

2. Stop au harcèlement à l’école ! : pour accéder à l’article cliquez ici

OBJECTIFS

  1. Je prends soin de moi et des autres
  2. Je connais et j’applique les principes et les valeurs de la république française
  3. Je travaille sur l’estime que j’ai de moi-même et sur l’empathie
  4. Je participe à une discussion à visée philosophique sur les mécanismes et les conséquences du harcèlement à l’école
  5. Je réalise une affiche ou une vidéo dans le cadre du prix « Mobilisons-nous contre le harcèlement à l’école »

gants

3. La grille d’évaluation parc compétences pensée pour l’EMC 6ème mais qui devrait coller aussi pour les autres niveaux de collège

grilleemc

Trois liens pour aller + loin

Une chronique d’Emmanuel

Partagez la connaissance !

Commentaires

commentaires

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *