Pourquoi je suis devenue prof ?

La question récurrente

C’est marrant avec ce métier, c’est une question qui revient très souvent. Le pourquoi du choix de cette profession. Alors qu’on entend beaucoup plus rarement par exemple : « Pourquoi t’es devenu commercial ? »

prof-vacances

Tout simplement sans doute parce que dans l’imaginaire collectif, le métier de prof est « connu ». On a tous été à l’école, on a tous eu des profs. Et donc être prof semble signifier « être devant les élèves et transmettre un savoir ».

Hum. Il faut avouer qu’avant d’être réellement prof, en passant par l’IUFM (oui je sais maintenant c’est l’ESPE mais le temps que ça rentre dans le langage du commun des mortels c’est comme le passage d’instit à prof des écoles, il faut laisser quelques années s’écouler encore), on sait que le métier ne se limite pas à cela, mais on n’imagine pas exactement toutes les facettes. Et donc souvent, pourquoi devient-on prof ? Parce qu’on a envie de transmettre des connaissances, de former les citoyens de demain, de partager.

Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier ?

Mais finalement, entre la vision du métier que j’avais avant de l’exercer et celle que j’ai après mes cinq humbles années d’enseignement, il m’est beaucoup plus facile de répondre à la question suivante : qu’est-ce que j’aime dans mon métier de prof ?

Eh bien je dirais que : j’aime passer des mathématiques à la littérature en passant par la musique ou les arts plastiques, j’aime assister à des expositions artistiques avec mes élèves et m’enrichir tout autant qu’eux, j’aime les échanges avec mes collègues, j’aime pouvoir organiser mon temps de travail hors présence élèves, j’aime réfléchir à ce que je vais leur proposer pour qu’ils apprennent en étant acteurs, j’aime quand un élève dit « ah bah en fait c’était facile ! », j’aime nouer une relation avec mes élèves, j’aime chanter, j’aime plaisanter avec eux.

Et aussi j’aime les vacances. Bah oui bien sûr que nous, profs, on aime les vacances. Parce qu’elles permettent de prendre du recul, de réfléchir à la préparation de sa classe et de recharger les batteries pour pouvoir être en forme pour la période suivante. C’est très différent que de devenir prof dans le but d’avoir les vacances scolaires.

Car, c’est bien les vacances scolaires, il y en a beaucoup. Mais :

  • c’est le moment où tous les enfants sont en vacances alors quand tu vas quelque part tu es rarement au calme ;
  • c’est là où ça coûte le plus cher ;
  • tes amis n’ont pas envie de partir pendant les vacances car forcément ça coûte plus cher ;
  • tu ne peux pas poser de jour pour partir en long week-end avec des non-profs.

 

Alors finalement, je suis devenue prof parce que j’avais envie d’avoir ma classe de primaire et de faire évoluer mes élèves dans l’acquisition de nouvelles compétences. Je me retrouve finalement à enseigner au collège dans quatre classes de SEGPA et j’adore ça.

 

Et si je devais répondre à la question : est-ce que tu conseillerais de devenir prof ? Je dirais : ne le fais pas pour les vacances mais, si tu as l’envie, fonce !

 

Une chronique de Chloé

Commentaires

commentaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *