L’art délicat de composer une classe

Une étude publiée dans la revue « Education et Formations » et repérée par le Monde nous replonge quelques années en arrière. Alors qu’à la fin du mois d’août, la veille de la rentrée, nous allions aux grilles de l’établissement consulter la liste des classes et constater dans un soupir rassuré que oui il y aurait bien quelques têtes familières autour de nous l’année prochaine. L’étude de Son Thierry Ly et Arnaud Riegert montre – sur un échantillon de 3 millions de données élèves tout de même – l’impact positif sur l’orientation et le redoublement de la conservation des liens sociaux lors du passage en seconde. Pour faire simple, plus les anciens de la classe de 3e se retrouvent en seconde, moins ils redoublent…

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *