Disparition de Shimon Pérès

L’histoire au jour le jour

Shimon Pérès et Yasser Arafat

Ce matin, en prélude à votre cours sur le Moyen-Orient et aux grands conflits dans le monde de l’après seconde guerre mondiale, vous parlerez sans doute à vos élèves de terminale et de troisième de Shimon Pérès, dernier des pères fondateurs vivants de l’Etat d’Israël. Si la mémoire courte le présente comme l’ardent défenseur de la réconciliation israélo-palestinienne qui lui valut le Prix Nobel en 1994 mais à laquelle il ne parvint pas, vous pourrez aussi leur rappeler que le bras droit de Ben Gourion (le fondateur de l’Etat israélien et son premier ministre entre 1948 et 1963), fut d’abord l’organisateur de la défense de son pays contre les pays arabes et plus encore à l’initiative de la détention par Israël de l’arme nucléaire. Une manière d’introduire que la complexité résume toute la difficulté et tout l’intérêt de faire de l’histoire…

Parmi les nombreux articles parus, nous vous recommandons celui du correspondant du Monde à Jérusalem.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *