Rentrée littéraire

La quête du bonheur…

André Gorz

Aux générations de nos grands parents qui n’avaient connu que la guerre, on pourra bientôt substituer celles qui n’auront connu que la crise ! En 1978, André Gorz, caché derrière son pseudonyme de journaliste (Michel Bosquet), s’interrogeait sur ce qu’il nous manquait pour être heureux… Dans ce qu’il décrivait déjà comme « un monde vide de promesses », le philosophe rappelait aux hommes politiques leur devoir de vision. À l’occasion de la sortie de sa biographie, l’Obs où il fut journaliste, publie ses plus beaux textes. Une lecture pour comprendre notre société et rêver d’orientations qui « éclaireraient l’avenir et réconcilieraient la vie et la politique« . Des textes qui n’ont rien perdu de leur force d’évocation et de proposition.

Feuilleton à suivre sur l’Obs !

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *