Travaux en cours : attention, PLAISIR !

travaux_en_cours

Une activité verte

À défaut cette année d’accueillir dans ma classe la famille fourmi (cf. article « Ma classe est fourmidable »), je ne pouvais continuer ma route en feignant d’oublier qu’en CP l’intelligence la plus utilisée par les élèves est l’intelligence naturaliste : les enfants apprennent mieux avec les éléments de la nature.

Adultes, nous le sommes encore, mais la société nous transforme certainement en nous entraînant dans sa course folle du stress, de la rentabilité, de l’efficacité et de l’urgence de résultats. Nous enfouissons en nous et refoulons cette part d’enfance qui nous faisait écarquiller les yeux devant un papillon, compter les couleurs de l’arc-en-ciel, faire des courses de feuilles dans l’eau…

Eh là !! Je vous surprends à rêver, vous plongeant dans les doux souvenirs de votre enfance, testant la gravité par une course folle à vélo à travers les champs. Au boulot !!! J’avoue moi-même avoir lâché le clavier…

Il s’ouvre heureusement une parenthèse délicieuse lorsque nous devenons parents : nos enfants nous « permettent » ou deviennent l’argument indiscutable d’un retour à la nature pour découvrir, se questionner, expérimenter, compter, construire, parler, APPRENDRE.

Une grande partie de la société « jalouse » les profs en prétextant que nous exerçons un des plus faciles métiers du monde auquel s’ajoutent des vacances injustifiées et démesurées et bla-bla-bla.

N’est-ce pas plutôt notre liberté d’enseigner qui réveille ce sentiment de jalousie par le refoulement permanent d’un retour vers l’enfance qu’ont les autres ?

Professeurs, nous sommes libres de choisir nos outils d’enseignement, et nous pouvons de ce fait, sans être « hors la loi », régulièrement partir faire un tour du côté de notre jeunesse, sans honte et libres de nous-mêmes.

Oui, j’avoue : je suis professeur des écoles, et j’en profite pour m’éclater comme un enfant !

Travaux en cours : attention, PLAISIR !

Je disais donc que cette année la famille fourmi avait décidé d’aller poser ses valises ailleurs et que je ne pouvais donc me résoudre à passer au-dessus d’un projet naturaliste pour mes élèves.

Effet de mode et suite de coïncidences m’ont menée cette année à proposer la création d’un hôtel à insectes et d’aller même au-delà de mes espérances. Mais il ne faut jamais oublier, chers collègues professeurs, vous me direz si je me trompe ;-), de garder en tête cette pensée qui hante nos soirées de préparations… :

« Il faut qu’on soit dans le programme ».

On est dans le programme de découverte du monde (matière et vivant)

En début d’année, nous avons étudié les caractéristiques du VIVANT/NON VIVANT en observant, entre autres, les insectes « gendarmes » qui envahissent notre cour d’école en été.

Pour rire : nous avons accueilli deux gendarmes en classe et les pauvres ! ils ont été soumis à quelques expériences alimentaires et privations au point que l’un des deux a décidé de prendre la poudre d’escampette ! À ce jour, nous ne l’avons toujours pas retrouvé… ni vivant ni mort…

On est dans le programme de découverte du monde (espace/temps) :

Est venue la période d’automne, hiver. Les élèves ont remarqué la « disparition » de nos amis de la cour et se sont questionnés quant à ce qu’ils étaient devenus et comment ils pouvaient survivre (même à un hiver qui ressemblait plutôt à un printemps et qui faisait pousser les fleurs, au point de ne pas rendre crédible les principales caractéristiques de l’hiver !).


Entre-temps, l’homme d’entretien de l’école a nettoyé un espace nature et déplacé des hortensias envahissants. Un bel espace terreux semble gémir et m’appeler à chaque fois que nos regards se croisent. Il est si bien exposé au soleil le matin, à l’ombre l’après-midi et il est, de surcroît, un passage obligatoire à l’entrée et la sortie de l’école.

Je ne peux ignorer plus longtemps son appel ! 

Direction Madame la directrice pour obtenir les autorisations nécessaires à ma mise en projet : la construction d’un hôtel à insectes.

Flip de la maîtresse = J’ai jamais fait ça de ma vie mais… je sens qu’on va… s’éclater !!


On est dans le langage oral, l’expression 

Et si… ? mise en projet… Comment pouvons-nous les aider ?

Flip de la maîtresse = C’est parti, je ne peux plus reculer maintenant, va falloir aller jusqu’au bout !

ALORS, attention, c’est parti !

« Vous allez dessiner la maison qu’on pourrait fabriquer pour nos amis les insectes ».

Première esquisse individuelle sur papier d’une maison à insectes.

Pour rire = la maison ronde, modèle avec porte d’entrée, autre modèle avec… toilettes !

On est dans la lecture de documents photographiques 

Retour sur terre par l’étude de modèles photos et schémas annotés d’hôtel à insectes.

On est dans « le tracé à la règle » et le « langage oral et écrit »

Échange en groupe, argumentation puis réalisation d’un modèle d’hôtel collectif avec annotations fléchées du schéma.

IMG_0543

Pour rire = bric, paye, siman, boa (BOA ???)…

On est dans la production d’écrit et le compléter un tableau simple

Rédaction de la liste de matériel utile, quantification et recherche de l’endroit où le trouver.

IMG_0547

Pour rire = clou : 12 – au magasin, briques = 15 – chez Zoé.

On est dans le vocabulaire et l’orthographe

Correction du matériel par collage d’étiquettes correctives sous l’écrit correspondant (rappel : nous sommes en CP 😉 ), et le boa n’est pas un serpent mais du bois).

Pour rire = Madame, c’est écrit quoi là ? (Ceci concernant leur propre écriture)

projet hôtel à insectes

On est dans le langage oral et la production écrite collective  

Exposition des projets de groupe auprès de l’homme d’entretien de l’école pour un apport technique, des conseils avec son œil d’expert et rédaction collective du matériel nécessaire.

Flip de la maîtresse = Ah ouais quand même… budget = 0 euro… va falloir trouver des astuces.

On est dans l’écriture 

Copie de la liste du matériel écrite au tableau sur feuille à donner aux parents pour leur demander de l’aide (c’est mon astuce).

On est dans le « compléter un tableau à double entrée »  

Tous les jours depuis le retour de la liste de matériel aux familles, les élèves apportent à l’école du matériel de récupération ou même neuf. Les parents sont super ! Les élèves complètent alors un tableau récapitulatif du matériel : 10 palettes, des briques (une par jour pour certains), 25 clous…

Fierté de la maîtresse = 10 palettes ont été livrées à l’école par la camionnette d’entreprise d’une maman. Et chacun peut participer même avec de petits moyens : bois, paille, branches.

On est dans le vivant, l’exploitation de documents, la lecture

Étude des insectes : qu’est-ce qu’un insecte ? De quoi se nourrissent-ils ?IMG_0823

À l’aide de vidéos (Génikids propose des petites vidéos sympas à exploiter : http://www.genikids.fr/blog/la-visite-chez-les-insectes/ ),

de documents (internet déborde de docs),

de jeux (jeu abeille micropolisSans titre,http://www.micropolis-aveyron.com/fr/monde-insectes/coin-enfants.php)

 

IMG_0801 les élèves cherchent des réponses.

Pour étudier les insectes, les élèves ont apporté des livres sur les insectes qu’ils laissent exposés et à disposition en classe.

Pour compter avec les dizaines, je leur donne des feuilles pleines de fourmis et ils doivent les dénombrer. Ils adorent !

 

On est dans l’ACTION

Désherbage du lieu d’installation

Flip de l’instit = dis comme ça, ça paraît facile… mais l’espace jardin est petit, et il faut permettre aux 27 élèves de CP et 2 de l’ULIS école d’être acteurs !

désherbage

Le désherbage s’est donc effectué en trois fois, un groupe équipé de bottes et d’outils de jardinage nettoyait le terrain pendant que les deux autres groupes d’élèves travaillaient sur la fiche d’identité d’un insecte au choix avec les livres apportés.

Installation de la grande double palette qui sert de support sur des briques

Installation du plancherinstallation plancher

 

On est dans le repos, le recul, l’analyse, la pause, la remise en question

C’est les vacances (zone B), alors je prends le temps d’écrire cet article qui me permet d’une part d’être fidèle à mon contrat d’engagement d’auteur de chronique et d’autre part de voir le chemin parcouru et à parcourir encore dans cette réalisation de projet.

  • les enfants s’éclatent ;
  • les parents participent ;
  • la directrice apprécie ;
  • l’homme d’entretien et les collègues encouragent ;
  • l’hôtel prend forme ;
  • Je m’éclate aussi comme une enfant !

Travaux en cours : attention, PLAISIR !

À SUIVRE…

 

Merci EmyBill pour ta deuxième illustration (www.facebook.com/pourmieuxtecroquer)

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *