Lanceurs d’alerte

Siffler la fin de la récréation

lanceur d'alerte

L’affaire de Panama Papers et l’intervention du président Hollande ont donné l’occasion au Monde de refaire l’historique des lanceurs d’alerte ou whistleblower en anglais, « celui qui souffle dans un sifflet ». Apparue pour la première fois en 1999 sous la plume de deux sociologues français, l’expression désigne des citoyens agissant pour le bien commun. Ces lanceurs d’alerte ont ainsi permis la révélation de l’affaire du sang contaminé dans les années 80, ou la dénonciation des dangers de l’amiante dans les années 70. L’article revient en détail sur les découvertes et les conséquences de 6 d’entre eux, dont Edward Snowden, nom qui n’a sans doute pas échappé à vos élèves. Un nouvel acteur dans le jeu démocratique ?

À  lire ici

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *