EPI CLASSE DE NEIGE

Et pourquoi pas ?

Tout un niveau de classe va partir alors oui, profitons-en pour organiser un EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) et travailler les domaines du socle de connaissances, de compétences et de culture. Cette pédagogie de projet va placer l’élève dans une démarche active qui l’amène à utiliser et concrétiser savoirs et compétences. Un séjour ski, c’est l’apprentissage de la vie en communauté, en dehors du contexte familial, dans un environnement nouveau, sous un climat inhabituel, au travers d’une activité sportive.

Concrètement, comment faire ?

En amont…

Dès le début de l’année au collège, il faut impliquer, une équipe, des élèves (tous les quatrièmes, chez nous) et des parents. Dans notre collège c’est une tradition tout le monde se sent très vite investi. Pour tous c’est une réelle chance de travailler main dans la main.

Pour les enseignants, en classe c’est une opportunité de travailler des domaines du socle de compétences. Le domaine 1 (les langages pour penser et communiquer), par exemple peut être travaillé en français en lien avec le programme. Voir le BO les élèves apprennent en français (p. 227) l’écriture à l’aide d’un « carnet de bord ou de voyage », éventuellement sous forme de blog, en utilisant les informations historiques et géographiques en lien avec le professeur d’histoire.

Le domaine 2, (des méthodes et outils pour apprendre, BO p. 220) permet « l’apprentissage du travail coopératif et collaboratif sous toutes ses formes » cela permet d’investir les élèves dans le but de trouver de l’argent et d’obliger les élèves à s’impliquer. Le coût global du voyage de classe (transports en car, hébergement, restauration, intervenants extérieurs…) s’élève à environ 40 800 €, pour 120 élèves, soit un coût unitaire par enfant de 340 euros. Mais les familles ne doivent pas payer plus de 270 € (vote du CA). Donc il y a bien sûr différentes actions de menées. La tombola, le repas ski et la vente de fromages. Ces actions au sein de l’établissement et son prolongement en dehors de celui-ci sont l’occasion de développer l’esprit de responsabilité et d’engagement de chacun et celui d’entreprendre et de coopérer avec les autres. C’est l’occasion de réels exercices pédagogiques en lien avec la classe d’EGPA section vente.

C’est aussi l’occasion de faire des EPI par exemple corps, santé, bien-être et sécurité avec sport et sciences en étudiant l’alimentation et l’entraînement ; physiologie de l’effort et mesure des performances ; statistiques. De fait les possibilités sont donc sans limites de travailler ensemble.

Sans titre

 

Et en aval

Après le trajet (12 heures de bus et oui…) C’est l’occasion de travailler sur le vivre ensemble et de travailler les compétences de l’EMC (Éducation Morale et Civique) (domaine 3 du socle p. 222). Suite au travail mené en classe en EMC sur le droit et la règle : des principes pour vivre avec les autres, les élèves affichent le règlement interne au séjour en lien avec le règlement intérieur.

Dans le cadre des veillées, il est possible de mettre en place un « Conseil », (c’est un temps et lieu de réflexion, un moyen indispensable pour vivre et travailler ensemble), chaque soir, pour partager bilan, projets, expériences et propositions. Apprendre à s’exprimer et à écouter. On apprend la citoyenneté en la vivant.

Chaque soir une veillée, eh bien chers collègues, c’est aussi l’occasion d’exploiter toutes les ressources de l’enseignement et de l’éducation. Des élèves peuvent en lien avec l’EMI (éducation aux médias et à l’information) produire, communiquer, partager des informations en participant à une production coopérative multimédia. Il est aussi possible de proposer d’autres activités : théâtre, contes, danse, apprendre une chorégraphie pour la boum du vendredi !

Mais le séjour ski, c’est aussi dans la journée permettre l’acquisition de compétences liées à l’EPS et de travailler le domaine 5 sur les représentations du monde et l’activité humaine. Se déplacer en s’adaptant à des environnements variés et incertains que sont la montagne et la neige. Maîtriser ses émotions, connaître ses limites et se dépasser pour mieux se connaître et prendre confiance en soi. L’utilisation du matériel de ski est contraignante. Il impose de s’organiser et de coopérer, de s’entraider car il est lourd et encombrant d’assumer des rôles sociaux et des responsabilités par la gestion et l’organisation : gérer son matériel, en prendre soin et le ranger car il est garant de sa sécurité.

Au retour, c’est l’association de parents qui nous soutient. Ils nous attendent avec le petit-déjeuner de retour offert. C’est donc là encore l’occasion de créer des liens avec des activités spécifiques.

L’EPI et le ski c’est donc l’occasion de souder une équipe, de créer des liens et d’apprendre ailleurs et autrement.

Alors tout schuss vers les EPI !

Une chronique de Clarisse Maignan

PS : pour les aficionados d’exercice de physique appliqués à un terrain « enneigé », on ne peut pas s’empêcher de vous recommander cet exercice publié par des élèves de lycée et à adapter dans un EPI pour des collégiens.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *