Obama à Cuba

Castro a-t-il été mis au courant ?

obama
L’actualité est l’occasion d’exhumer la copie des échanges de lettres entre Fidel Castro et Nikita Khrouchtchev en pleine crise des fusées rapportées en 1990 par Jean-Edern Hallier de La Havane. Cette correspondance est une parfaite démonstration de la validité de la théorie de la non-prolifération de l’arme atomique défendue par les grandes puissances nucléaires.
Dans cet échange en effet, le dirigeant cubain encourage son homologue soviétique à utiliser tous les moyens à sa disposition, notamment nucléaires, pour rayer les États-Unis de la carte, fusse au prix de la disparition de Cuba comme dommage collatéral, niant de fait le principe initial de la théorie de la « dissuasion nucléaire » (fondée sur l’idée que la Bombe ne sert… que si on ne s’en sert pas) !
Une crise qui a confirmé également aux yeux des grandes puissances que la bombe était une affaire trop sérieuse pour être confiée à d’autres qu’eux-mêmes (même si Kubrick a magistralement démontré le contraire) !

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *