Peut-on parler d’argent à l’école ? 

Le compte est bon !

Le PJP est allé à la rencontre de deux professeurs des écoles du Pigeonnier à Amiens, qui venaient d’accueillir un banquier dans leur classe et de jouer avec leurs élèves à un jeu de sensibilisation budgétaire où il était naturellement question… d’argent ! Du coup, on s’est demandé candidement, en cette European Money Week, si l’on parlait d’argent à l’école ! Hélène et Rebecca ne se sont pas contentées d’y répondre par l’affirmative !

enfantargent

Peut-on parler d’argent à l’école. La question est mal posée, puisque non seulement il n’y a pas de tabou à le faire, mais le sujet est au programme du primaire !

En CE2, lorsque les chapitres sur les mesures et la monnaie sont abordés, les élèves en viennent rapidement à s’exercer sur des petits problèmes souvent inspirés de la vie courante comme « lorsqu’ils sont envoyés par leurs parents faire des petites courses, quand ils doivent faire un cadeau d’anniversaire » précise Hélène Cat, professeur des écoles en classe de CE2. « On travaille par exemple sur les équivalences en abordant les centimes et les euros », précise-t-elle tout en indiquant que pour ses « élèves, l’argent est un sujet déjà très concret. » Le contexte du Pigeonnier peut l’expliquer en partie. Hélène enseigne en REP Plus où « les enfants sont beaucoup plus au fait et à l’écoute de ces questions. Dans leur milieu familial, le manque d’argent fait partie du quotidien, ils y sont eux-mêmes rapidement sensibilisés et du reste, l’argent de poche est rarement abordé ici dans ces quartiers. »

On peut cependant constater qu’entre l’élève de CE2 et celui de CM2 de sa collègue Rebecca Denis, le rapport à l’argent change radicalement. Là où les premiers ne pensent qu’à thésauriser, un petit côté collectionneur de billes, les autres rêvent de le dépenser ! Tout en restant raisonnable, qu’on se rassure. Rebecca précise en effet qu’en CM2 « les élèves estiment qu’il est possible, de temps en temps, de se faire un achat plaisir ! Ce qui n’empêche pas de rester toujours vigilant à ne pas dilapider ses biens et faire des économies ». Ce qui est, « somme toute », assez cohérent, puisqu’on saisit d’autant plus la nécessité d’économiser quand on voit son porte-monnaie maigrir à vue d’œil… Avec les plus grands, les mises en situations permettent très concrètement de les sensibiliser à la valeur de l’argent et à la manière de le gérer. Rebecca en a fait l’expérience récemment en organisant une visite au château de Versailles avec sa classe et de « leur en confier la gestion ! En travaillant sur Internet, en petit groupe sous ma surveillance, ils ont budgétisé le voyage en recherchant le coût du car, celui le chauffeur, le prix du ticket d’entrée au château, etc. C’est aussi une façon de les responsabiliser sur les efforts consentis par l’école pour leur offrir ce type de sorties et de se poser la question de la valeur de l’argent », un des objectifs du jeu « J’invite un banquier dans ma classe » auquel les 2 classes viennent de participer.

À la fois jeu de plateau et rencontre avec un banquier, un vrai, cette initiative a reçu un bon accueil des deux enseignantes et de leurs élèves. « Du coup, s’amuse Rebecca, les élèves voulaient prolonger l’aventure en demandant ensuite de jouer à La bonne paie ! Ils sont friands de ces jeux qui les mettent en situation de la vie de leurs parents, où ils font des courses, payent des factures, etc. » Et la présence du banquier précise Hélène est « enrichissante »  pour la classe : « son rôle, c’est de valider, de conseiller, d’informer. Il peut par exemple indiquer aux élèves les économies qui peuvent être faites au quotidien puisque le jeu renvoie notamment à des éco-geste. » Hélène le perçoit comme l’un des divers représentants de la société civile auxquels l’école ouvre régulièrement ses portes : « sa venue s’inscrit au même titre que l’intervention d’un représentant de la société de transport des bus de la ville, de la police municipale, des sapeurs pompiers, d’un employé d’EDF, etc. Il s’agit de mettre les enfants en contact avec la vraie vie, de leur présenter l’organisation du monde des adultes qu’ils rejoindront plus tard. »

logo-j-invite-un-banquier-classe

L’opération J’invite un banquier dans ma classe a été mise en place par la Fédération Bancaire Française. Retrouvez toutes les ressources pour enrichir vos cours, en primaire, collège et lycée, sur le site Les Clés de la banque et plus particulièrement sur leur page dédiée aux élèves.

Commentaires

commentaires

Mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *