À l’ombre du Djihad

djihad

Deux adolescentes « en voie de radicalisation » sont finalement de retour chez elles. Des adolescentes comme vous en avez peut-être dans votre classe, et dont le départ vous laisserait sans doute sans voix.

La Revue des deux Mondes publie un bel édito à ce propos, et par ses références indique quelques pistes pour penser ces formes troubles d’une crise d’adolescence qui vire à la pulsion de mort.

« La frontière est bien ténue entre l’ado qui va bien et qui s’engage à tâtons dans la quête de l’autre et l’amour de l’existence, et celui qui se trouve englouti dans la dynamique infernale de la haine de soi et de la pulsion de mort… »

À lire ici.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *