Ah, sacré… Richelieu

Autrice, auteur et auteure

richelieu

Voici trois manières de désigner une femme écrivain(e) qui dans cet ordre rappelle l’histoire du genre (rien de théorique ici) des noms dans notre belle langue. À l’instigation de Richelieu, l’Académie française a fait supprimer le genre féminin des métiers intellectuels. Disparition de philosophesse, poétesse, mairesse, capitainesse, médecine, peintresse et… autrice (cela ne s’arrêta pas là car bon nombre de noms exprimant le courage devinrent masculins, et d’autres exprimant la douceur, féminins). À la fin du siècle dernier, les québécois, ignorant nos frasques historiques, s’insurgeant que l’on ne puisse parler d’un écrivain au féminin, ont inventé « auteure »…

Lire l’article de l’universitaire Aurore Evain

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *