Confucius, père de la formation professionnelle

J’y pense et puis j’oublie, c’est la vie, c’est la vie.

confucius

Où l’on convoque Confucius pour parler de la mémorisation dans les apprentissages et où l’on découvre que le divin Jules avec son «Veni vidi vici » n’était qu’un vil plagiaire. Le philosophe chinois qui a vécu cinq cents ans avant l’Empereur romain, avait déjà écrit son « j’entends et j’oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends ». Forcément matière à une infographie à la gloire d’une pédagogie insuffisamment appliquée dans la formation.

Regarder ici l’infographie.

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *