Rencontre avec un prof geek

Avis aux élèves de SES !

Monsieur Hervieu n’est pas un enseignant comme les autres. Prof de SES, il nous raconte en quelques points de quelle façon il a développé l’application EcoQuiz. Lancée le mois dernier, elle permet aux élèves de traiter le programme dans son intégralité, de travailler leurs difficultés et de les aider à se débarrasser de leurs problèmes de méthode. Le tout de façon ludique. Un outil particulièrement utile à l’approche des bac blanc et du bac…

fred

Qui êtes vous M. Hervieu ? Un prof geek ou un économiste atterré (du niveau de ses élèves) ?

Je suis un professeur qui a en effet baigné dans la culture numérique depuis ma carrière d’élève. Je suis également atterré non par le niveau des élèves car c’est une antienne que l’on entend depuis Platon, mais par ce qu’est devenu notre système économique. Sinon, je suis Frédéric Hervieu, enseignant de SES de l’Académie de Rennes actuellement en disponibilité. J’ai enseigné cinq ans en France avant d’être détaché par l’AEFE pour enseigner en Inde et au Maroc. Aujourd’hui en Inde, je tente d’aborder le métier d’enseignant autrement grâce aux immenses possibilités du e-learning et du secteur de l’économie numérique florissant dans ce superbe pays. Je suis par ailleurs aspirant-écrivain et devrais sortir mon premier roman en mars prochain.

… et donc vous vous lancez dans l’aventure d’une création d’application pédagogique en SES sur mobile… Quels en sont les principes ? Pensez-vous qu’un quiz permette d’apprendre, de s’initier à l’économie ?

Il s’agit en fait de permettre à l’apprenant de brosser une fois le programme dans le sens du poil, c’est-à-dire d’enchaîner les chapitres dans l’ordre que l’utilisateur le souhaite. Une fois le travail sur un chapitre terminé et validé par l’application (qui joue un peu le rôle d’un professeur-contrôleur), l’élève pourra alors prendre le programme à rebrousse poil : retravailler certaines séances (leçons) et certains chapitres (en vue par exemple d’un devoir spécifique) et surtout sélectionner des séquences de question/réponse selon ses choix, séances qu’il pourra s’envoyer en document PDF sur son courrier électronique. En tant qu’enseignant, je n’ai pas conçu l’architecture du quiz comme de simples fiches de cours car je crois en la puissance du cours de mes collègues. C’est surtout une façon de réviser de façon ludique (le duel notamment permet cette « respiration pédagogique ») et de cibler ses difficultés. La dernière partie (Méthodologie) aide d’ailleurs l’utilisateur à se débarrasser de ses problèmes de méthode.

Et ça fonctionne ? Quels sont les premiers retours ? Avez-vous beaucoup de duels ?

L’application EcoQuiz est lancée depuis un mois. Nous n’avons encore que peu de commentaires officiels. Mais nous contactons sobrement les utilisateurs et leur demandons leur avis sur l’application. On semble se satisfaire de la qualité de l’EcoQuiz mais attendre le bac blanc et surtout le bac pour travailler 🙂 Les duels sont en progression cette dernière semaine. C’est un énorme outil ludique pour réviser et imprimer mentalement les fondamentaux du programme de SES.

Comment s’est passée votre aventure d’un point de vue technique ? Etes-vous développeur, avez vous acheté une solution ? Combien de temps cela a t-il pris ?

J’ai enseigné quelques années en Inde. J’y ai fait beaucoup de connaissances, dont un ami devenu développeur. Il a donc développé l’application sur environ 7 mois. Beaucoup plus long que prévu. Je ne connaissais pas le monde des applis mais j’ai maintenant compris trois choses :
– Il n’y a pas de petites applications.
– La sortie de l’application n’est pas la fin de l’histoire.
– Développer une application coûte cher !
Mais j’ai souhaité un contenu de qualité pour aider les élèves. Nous avons aussi développé un blog pédagogique relié à l’application EcoQuiz et qui sera de plus en plus intégré dans le fonctionnement pédagogique du quiz.

Votre conseil à un enseignant qui serait tenté de suivre votre chemin ?

Établir le plan marketing dès la conception de l’appli. Il faut savoir comment monétiser l’appli, comment faciliter l’expérience de l’utilisateur et l’encourager à revenir souvent (si monétisation par les publicités) et à partager l’application sur les réseaux sociaux. Cela ne se fait pas une fois la sortie de l’appli réalisée. De même, prévoir en réalité un budget de minimum 15 000 € pour le développement et ce qui suit : les mises à jour, le marketing, les éventuelles campagnes de publicité. Nous pouvons cumuler le métier d’enseignant et de micro-entrepreneur. La CCI explique cela très bien, il suffit de prendre rendez-vous. Un appel au rectorat est également conseillé pour signaler cette activité et remplir une demande de cumul de rémunérations, sauf en cas de disponibilité.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *