On fait face !

Donc ce lundi vous ne partirez pas en cours de bonne humeur. Vous aurez sans doute comme une boule au ventre à l’idée qu’il faudra faire face, en parler avec vos élèves. Ils en ont besoin, vous ferez face. Quelques ressources pour parler des attentats du 13 novembre 2015 en classe :

Les informations officielles :

  • Votre Ministre vous écrit pour vous donner les consignes officielles « Madame, Monsieur, dans ce moment grave, je vous renouvelle mon soutien et vous remercie pour votre professionnalisme et votre mobilisation. « .
  • Les pages de recommandations publiée par Eduscol :
  • Le même site avait également publié un papier plus universitaire qui pourra donner des pistes à ceux qui ont besoin d’un peu plus que des conseils pratiques. C’est ici.
  • Un article intéressant du Hufftington Post intitulé « Résister, c’est quoi ? » avec le témoignage de notre amie Laurence Hansen-Love, prof de philosophie.

Sur les blogs de profs :

Les Webographies, sélection de liens :

Les contenus édités pour la classe :

  • Un jour, une Actu propose pour les plus petits une vidéo « C’est quoi le terrorisme ? »
  • France TV propose un dossier spécial.
  • Pour les lycéens, la question de l’usage des réseaux sociaux dans la propagation de rumeur se posera sans doute. L’obs publie un article venant en démonter certaines.
  • Pour tous, Philippe Meirieu publie sur nos collègues du café Pédagogique une tribune intitulée « Prendre soin de l’humain« . Elle fait du bien.
  • Vous pouvez aussi écouter l’entretien de Serge Tisseron dont Profencampagne a gardé la trace.

Vos suggestions, conseils sont les bienvenues. Nous mettrons cet article à jour régulièrement (dernière mise à jour lundi à 9H30)

Parler des attentats du 13 novembre en classe

Commentaires

commentaires

Mots-clés

11 commentaires

  • TOUCHARD dit :

    J’ai actualisé ma page sur Pinterest ; j’ai ajouté des dessins de presse, entre autres ; si cela peut aider certains collègues : https://www.pinterest.com/touchard/yo-soy-charlie-somos-charlie/

  • Galman dit :

    L’Obs signale une édition spéciale d’Astrapi. Deux pages assez simples avec des questions/réponses.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/12176-attaquesparis-bimensuel-enfants-astrapi-publie.html (Il y a un lien pour télécharger le fichier PDF.)

  • Daval jacques dit :

    Bonjour à tous et à toutes,
    Ceux et celles qui ont vécu en Algérie savent ce que signifie la Guérilla.
    Ma femme qui est rentrée en métropole ( n’oublions pas que l’Algérie était, à l’époque un département français ) a cauchemardé pendant très longtemps qu’on lui plantait un poignard dans le dos et elle « sentai » le sang chaud qui lui coulait dans le dos.
    La guérilla des musulmans opposés aux français, elle connaît.
    Depuis cette époque, elle est devenue « agoraphobe  » Elle a peur de la foule, elle tremble et elle pleure.

    Hier soir en écoutant les tristes nouvelles elle pleurait.

    Dans certaines banlieues, au Jour de l’AN les « voyous » établissent un palmarès des voitures incendiées.

    Pour les attentats, cela va devenir pareil.
    « N » terroristes en se suicidant au nom du très Haut, ont provoqué la mort de  » civils »

    Ce problème est impossible à résoudre.

    Vous pouvez multiplier les contrôles, augmenter les militaires qui patrouilles partout, établir des fichiers pour surveiller les suspects…vous ne pourrez pas empêcher un jeune fanatique de se faire sauter au milieu de la foule parce que les militaires français bomba certaines zones en Syrie ou ailleurs.

    Les attentats vont redoubler.

    Quand un avion se scrashe, on en parle dans les journaux, à la télé un certain temps et ensuite on pense rapidement aux factures qui ne sont pas payées. RAPPEL MISE EN DEMEURE…

    J’ai tout dépensé des 800 €que je touche tous les mois.
    Comment je vais payer?

    Je ne suis pas cynique, mais je ne regarde plus la télé et je n’achète pas les journaux.

    Mais quand je vois Monsieur le Président de la République qui enfourche sa mobylette, met son casque et « incognito » il va voir sa chérie ( du moment ) je suis obligé de rigoler (jaune )

    La prochaine tuerie, ce sera quoi ? 427 morts.
    La vente aux enchères de la barbarie.

    Qui dit mieux?

    J’attends avec impatience le printemps pour pouvoir offrir à ma  » chérie  » un bouquet de violettes.

    Bonne journée à tous et à toutes.

    jacques san.

  • Bonjour et merci pour tous ces liens et idées. J’ai rédigé un long article sur mon blog, dans un premier temps pour revenir sur les mots et définir, et dans un deuxième temps pour donner des éléments pour débattre : http://lewebpedagogique.com/salle112/2015/11/15/les-attentats-du-13-novembre-2015-comprendre-et-debattre-12/

  • Caroline dit :

    Chers collègues,

    je partage avec vous, le résultat de ma veille numérique sur le sujet afin d’être un peu plus « outillé » face aux élèves ce lundi. Certains liens viennent de votre réseau.

    J’ai mis sur mon blog, quelques liens à l’attention des élèves (dessins, dessins animés)…
    http://lewebpedagogique.com/madameanselme/

    Voici d’autres liens pour les enseignants :
    Géoconfluences : ressources sur le 13 nov

    Cafe pédagogique : que faire lundi matin face aux élèves ?

    Le Monde : comment en parler avec vos enfants ?

    Rappel : les manquements des médias pointés par le CSA lors des attentats de janvier

    Interview France Inter de Filiu, universitaire spécialiste de l’Islam contemporain

    bon courage

  • Ahn dit :

    Soyons honnêtes, les attentats commis à Paris ont été ordonnés depuis la Syrie par le groupe de militaires et d’imams qui pronent un état islamique et le retour du Califat. Ces dirigeants ont eu pour sbires non pas des personnes très religieuses et qui étaient prêtes à sacrifier leur vie pour un idéal élevé mais des petits voyous connus pour leurs trafics en tous genres, drogues, vols, rackets élevés dans des banlieues où rêgne un climat délétère; les infractions aux lois ne se comptent plus et tout le monde couvre tout le monde. De plus, de nombreuses opportunités d’intégration leur furent offertes mais n’avaient pas l’attrait de la révolte, la rebellion, la violence gratuite et le nihilisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *