Et PAF !

Non il ne s’agit pas ici d’illustrer par une onomatopée, le choc d’un pavé jeté dans la mare de l’Éducation nationale.

Ma chronique n’a pas non plus pour objet de parler de la Police de l’Air et des Frontières. Aucun rapport non plus avec un chien qui cherche à traverser la route…

Je viens plutôt vous parler du fameux Plan Académique de Formation. Car il ne vous reste plus beaucoup de temps si vous voulez vous inscrire à une formation.

À la pré-rentrée, notre proviseur nous a bien prévenus : « Cette année je n’accorderai pas plus de 3 jours de formation » … Moins de 3 jours ce ne sera pas très compliqué au vu de ce que j’ai obtenu comme résultat lors de ma recherche : en SVT nous avons en tout et pour tout, deux formations, dont une de « formateur de formateur »…

PAF

Qu’apprend-t-on aux formateurs ?

Allez, laissons divaguer notre imagination :

Étape 1 : L’accueil

C’est très important l’accueil : après 30 à 40 minutes de discussion autour d’un café, attaquez la formation en prenant le temps de vous présenter, puis effectuez un tour de table en demandant à chacun de se présenter et d’exprimer ses attentes vis à vis de cette formation.

Étape 2 : Pause

Eh oui, le tour de table n’est pas fini, mais c’est déjà l’heure de la pause café (enfin, pour certains c’est pause clope, mais « pause café », c’est plus politiquement correct). Prenez une bonne demi-heure, n’hésitez pas, cela permet de prolonger les échanges (Ah bon ils n’ont pas encore commencé ? Bon, alors disons que cela les prépare).

Étape 3 : Les meilleures choses ont une fin

Il faut reprendre le tour de table. Une fois s’être assuré que personne n’a rien à ajouter :

Étape 4 : Pause repas

Eh oui, c’est 11h30, si on veut passer au self avant les élèves, il faut finir plus tôt.

Étape 5 : Retour à la formation

Mais pas avant un petit café (ou une clope) et puis ce n’est que 14h, on à le temps.

Étape 6 : Reprise (la vraie cette fois)

C’est pas tout, mais on a une formation à mener et le temps passe vite, alors pour recadrer un peu, rien de tel qu’une petite synthèse de ce qui a été dit le matin.

Étape 7 : Tour de table

Ah oui, mais cette fois partage d’expérience : Comment vous faites ?! Parce que moi j’y ai pas trop réfléchi.

Étape 8 : Waouh il est déjà cette heure !!!

Pause clope, euh café…. Ça va faire du bien de s’aérer l’esprit parce que c’est vraiment intense là !

Étape 9 : Il est temps…

…de finir le tour de table et de conclure, car c’est déjà 16h et comme beaucoup viennent de loin…

Sinon, autre possibilité : être honnête et faire comme ce formateur dont mon collègue de physique m’a parlé. Annoncer en début de formation qu’on ne connaît rien au thème annoncé dans l’intitulé du stage, et préciser qu’on développera un tout autre sujet…

Bien sûr, toute ressemblance avec des formations ou des formateurs n’est que pure coïncidence.

Bon, promis, j’arrête de me plaindre, les formations en SVT sont finalement souvent satisfaisantes (quand il y en a).

 

Damien THOMAS (formé à la dé-formation professionnelle)

Commentaires

commentaires

4 commentaires

  • Thallie11 dit :

    J’enseigne en primaire et j’ai suivi en 2013 une formation de formateur ( 10 jours), au cours de laquelle nous avons travaillé d’arrache pied, 6 h par jour ( et heureusement qu’il y a des pauses pour faire retomber la pression) en gérant dans le même temps notre classe car c’était 2 jours en classe, 2 jours en stage.
    Nous avons écrit un dossier de 120 pages et radicalement transformé notre façon d’enseigner…
    Si je devais recommencer, je réfléchirai à deux fois, c’est très éprouvant et stressant, très loin de ce que j’ai lu plus haut…
    Et si on ne jetait pas tout de suite la pierre ?

    • THOMAS THOMAS dit :

      C’est vrai il y a aussi des formations de qualités et des formateurs qui s’investissent et son motivés, et c’est vrai aussi qu’on leur demande beaucoup sans pour autant qu’ils en soient récompensés.
      C’est aussi très juste de souligner qu’être formateur (et nous le sommes tous avec nos élèves) a souvent beaucoup d’impact sur nos propres pratiques et notre façon d’enseigner ….. alors si l’on vous propose d’être formateur ….oubliez ma chronique!!!

  • barbier dit :

    Quelle image !
    Un moment de formation doit alterner entre moment relax ( un peu) et plus intense ( de travail) ! avec un sujet cohérent et si possible une production des participants (réelle) pour que chacun en ressorte quelque chose, une plus value… pour tous ! ( y compris le formateur)
    c’est une caricature de formation, donnez l’académie que l’on voit avec la DFP !
    a bientôt sur d’autre EPI….

  • Cathy dit :

    Cette année les formations autres que celles qui sont imposées dans le cadre de la réforme du collège, d’accord ou pas d’accord, ce sera peau de chagrin !!
    Notre CE nous a annoncé qu’elle s’était opposée à toutes les demandes de stage non disciplinaire, d’autant que notre collège « préfigurateur » concernant l’usage du numérique va bénéficier d’une formation FIL sur la tablette numérique qui doit nous être décomptée de nos droits à formation, ce qui n’était pas d’usage, me semble t-il jusqu’à présent, et à laquelle je n’ai pas l’intention de participer dans ces conditions !!!
    En bientôt 30 ans de carrière, j’ai participé a de nombreux stages en SVT et je pensais justement que le principe de la réforme consistait à instiller toujours plus d’interdisciplinarité (les EPI), et donc de se former aussi à autre chose qu’à la matière qu’on enseigne.
    Mais je n’ai sûrement rien compris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *