Expliquer l’énergie, une tâche épuisante ?

122566872

Comment expliquer ce qu’est l’énergie ?

L’énergie, tout le monde en parle, tout le monde l’utilise, mais lorsqu’il s’agit de la définir, les mots nous manquent et nous n’avons déjà plus de jus…

L’énergie, une donnée essentielle et complexe de notre monde

 Il est vrai que c’est une notion assez difficile à appréhender. Tout le monde sait à peu près de quoi on parle : il y a des matins où l’on manque d’énergie, mais il suffit d’un petit café croissant et hop ! On est revigoré. Pourtant, lorsqu’on doit définir l’énergie proprement, c’est-à-dire scientifiquement, nous sommes confrontés à de sérieuses difficultés car c’est une grandeur étrange qui ne se mesure pas directement.

Pour une masse ou une longueur, c’est assez facile : une balance ou une règle et tout le monde est d’accord. Pour l’énergie, c’est moins simple car on accède aux données seulement grâce à des formules mathématiques. Il est certain qu’un camion roulant à 120 km/h possède plus d’énergie qu’une Fiat 500. Mais combien exactement ? Et qu’est-ce que ça signifie vraiment ?

Quantifier l’énergie est pourtant crucial pour aborder de nombreux problèmes allant de la physique de base à l’analyse de la macroéconomie mondiale.

Comme le rappelle le dossier « L’énergie dans la vie quotidienne » du site Planète Énergies, ces questions sont au cœur de nos gestes de tous les jours, que ce soit au niveau des transports, de l’habitat ou de notre consommation quotidienne.

Comment la quantifier ?

Quel est le point commun entre 1 m³ de bois (un stère), 1 m³ de gaz naturel, un camion de 33 tonnes roulant à 120 km/h, une tonne de pétrole, une barre chocolatée et 1 gramme d’uranium ? Intuitivement, on sent bien qu’une grandeur sous-jacente nous permet de comparer ces différents phénomènes. Il s’agit bien entendu de l’énergie, qui prend parfois des formes multiples. C’est une donnée fédératrice qui permet de comparer l’incomparable. Mais les choses se corsent si l’on souhaite faire des parallèles.

En effet le tableau récapitulatif des unités de mesures de l’énergie nous rappelle que cette dernière possède toute sorte d’unités, utilisées selon la spécialité de celui qui parle.

Le physicien utilise le joule, l’unité du système international, mise au point au XVIIIe siècle. Les économistes utilisent plutôt la tep (tonne équivalent pétrole), qui correspond à l’énergie dégagée par la combustion d’une tonne de pétrole. Enfin les diététiciens utilisent la grande calorie (Cal) qui vaut 1 000 calories. C’est aussi l’unité historique des physiciens, car elle correspond à l’énergie à fournir pour augmenter d’un degré la température d’un gramme d’eau.
Le problème est donc d’arriver à jongler avec les bonnes unités, de quoi y perdre son latin !

On trouve sur le site Planète Énergies un dossier bien pratique, « Comment mesurer l’énergie ? » qui permet de s’y retrouver dans l’univers de cette donnée volatile. Il peut être utilisé pour y voir plus clair dans l’élaboration d’un cours ou pour produire une étude de documents à l’usage des élèves.

 

Cédric LÉMERY

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *